WOODEN BOOKS, personal exhibition at GREAT DESIGN Gallery, Paris.

Les wooden books ne sont pas des livres-objet, mais les “corrélatifs objectifs” des romans qu’ils évoquent. Eliot dit que tout comme l’eau et la terre sont les corrélatifs prédéterminés d’un chou, autrement dit que leur présence permet l’existence d’un chou, de même existe-t-il des corrélatifs objectifs d’une émotion, autrement dit des objets dont la présence permet de faire naître une certaine émotion. Et les wooden books permettent d’évoquer les émotions suscitées par la lecture des classiques auxquels ils se réfèrent.

image
image
image
image
image
image